None

CRIAVS Midi-Pyrénnées : "Violences sexuelles : espaces publics, répercussions intimes"

Icon 15 novembre 2018 argumentaire & bulletin d'inscription.pdf (1,2 Mio) « Violences sexuelles : espaces publics, répercussions intimes »


En effet les campagnes de préventions, les discours associatifs ou militants sont révélateurs de plusieurs choses. Tout d’abord d’une préoccupation croissante et salutaire pour tout un continuum d’actes, qui vont de diverses formes de harcèlements aux actes de violences, et qui témoigne d’une évolution des rapports de genre et du rapport à la violence. Ce qui était toléré avant le serait de moins en moins aujourd’hui. De la même façon, dans l’univers professionnel, la question du harcèlement sexuel a permis de mettre en lumière un ensemble d’actes et de rapports problématiques. Les campagnes « me too » et « balance ton porc » ont ainsi permis la dénonciation de pratiques qui étaient, le plus souvent connues, voir légitimées et tolérées, mais contre lesquelles rien n’était fait.  L’espace public devenant ainsi un espace où se déploie la parole des victimes et où se dénoncent les auteurs et un espace mobilisateur contre les violences sexuelles.

Mais la particularité des violences sexuelles dans les espaces publics tient également au fait qu’elles viennent interroger les frontières entre espace privé et espace public. Les pratiques de harcèlement qui peuvent apparaître dans une sorte de fugacité, renforcée par l’anonymat et la répétition, ont des répercussions potentielles sur le vécu des individus. De la même façon la réaction ou la non réaction des témoins de ces violences ont un impact sur le vécu des victimes. Au-delà, cette mise en lumière d’une expérience collective amène également chaque individu à se questionner et à analyser sous cet éclairage son expérience individuelle en tant que victime ou auteur.

Cette journée d’étude visera à éclairer ces différents aspects avec l’intervention de chercheur.ses et de professionnel.les.